Association pour le développement d’une filière de consigne des bouteilles en Pays de la Loire

Le verre représente à lui seul la moitié du poids des emballages ménagers produits en France : 2,5 millions de tonnes par an.

Ces contenants en verre, d’une grande solidité, sont aujourd’hui massivement jetés après usage. Si leur recyclage permet de limiter le recours aux matières premières, il requiert énormément d'énergie et engendre de fortes émissions de CO2. Réutiliser les bouteilles permet un gain écologique considérable, ainsi que des économies pour la collectivité.

Notre objectif

Développer une filière régionale de réemploi des contenants en verre, en lien avec les acteurs locaux.

Grande enquête régionale
sur la consigne

Bout' à Bout' travaille, en partenariat avec les Chambres d'agriculture des Pays de la Loire, le SMITOM Sud-Saumurois, d'autres syndicats locaux de traitement des déchets, à la création d'une filière de réemploi des emballages en verre sur le territoire régional.

Pour cela, nous souhaitons connaître votre vision (en tant que consommateur, producteur ou distributeur, etc...) et recueillir les contacts de personnes intéressées pour contribuer à cette filière.

N'hésitez pas à partager et merci de votre précieuse contribution !

Voir le formulaire

Notre action

Organiser le système de réemploi

Via un service de collecte et de lavage professionnels, et des solutions logistiques personnalisées

Accompagner l’engagement

Grâce à un support technique et une valorisation de la démarche des acteurs

Informer, sensibiliser

- sur l’intérêt de la consigne
- sur les bouteilles consignées et les points de vente/retour

Développer et animer la filière

en mobilisant les acteurs, et en les mettant en lien pour une co-création

Pourquoi développer la consigne ?

Pour réduire nos déchets

Le verre étant un matériau très résistant, une bouteille consignée s'utilise jusqu'à 50 fois, ce qui permet de réduire considérablement nos déchets d'emballage de boissons.

Pour faire des économies

Le citoyen paie deux fois l'emballage : à l'achat, en tant que consommateur, puis en tant que contribuable, via la taxe d'enlèvement des ordures ménagères. Si le recyclage coûte cher à la collectivité (52 € la tonne en moyenne), le lavage, lui, est pris en charge par les producteurs, qui le paient moins cher que des bouteilles neuves !

Pour soutenir l'économie locale

La consigne, plus avantageuse lorsqu’elle est gérée sur de courtes distances, privilégie les circuits alimentaires de proximité. Elle crée de plus de l’emploi local dans le lavage et la logistique. La consigne contribue ainsi à redynamiser le tissu économique local.

Pour réduire nos émissions de CO2
et préserver les ressources

Le recyclage permet d'éviter la mise en décharge ou l'incinération. Mais son bilan énergétique reste lourd, notamment car le verre doit être refondu à environ 1500°C durant 24h pour fabriquer de nouvelles bouteilles.

Comparativement, le lavage permet d'économiser jusqu'à 75 % d'énergie primaire, 30% d'eau et d'éviter 80 % d'émission de gaz à effet de serre.

Ils s'engagent !

Découvrez les acteurs locaux engagés pour le réemploi des bouteilles de verre !

Les producteurs Producteurs Les distributeurs Distributeurs & cafés/restaurants